Internet est réputé pour ses offres de billet d’avion plus avantageuses. Je vous invite à un éclairage précis sur le sujet.

Les principaux offreurs en ligne

Internet permet d’opter pour une agence de voyage comme Opodo, Expedia, Go Voyages, Bravofly, eDreams. Le comparateur de voyages est représenté par des sites de type liligo.com.

Toutefois, les tarifs connaissent souvent un écart important entre le montant sur l’écran et celui qui est dévoilé lors du règlement du billet d’avion. Pourtant, ces plateformes doivent fournir aux usagers une information claire et transparente.

Les obligations de l’agence de voyage en ligne

Le consommateur est informé par marquage, étiquetage, ou affichage du prix du voyage assorti aux conditions de vente et de service. Cette obligation est extraite du Code de la consommation en son article L 110-1.

Les prix sont proposés TTC. Cela implique tous les frais, la TVA ainsi que la Taxe d’aéroport.

Quant au droit européen, il exige l’affichage d’un prix définitif de vente à chaque tarif mentionné. Ainsi, le consommateur connait le prix total pour faciliter la comparaison entre les compagnies de vol.

Si le prix définitif du vol n’est pas clairement spécifié sur la première page de recherche, la plateforme est en infraction.

Le cas du moyen de paiement

La loi interdit la distinction du tarif selon le mode de paiement choisi par le consommateur. Par ailleurs, il est illégal de gonfler le prix du billet d’avion en facturant des frais relatifs au moyen de paiement sélectionné.

C’est une pratique couramment pratiquée par de nombreux sites domiciliés hors France et Union Européenne.

L’encadrement des comparateurs de vol

Contrairement à l’agence de voyage en ligne qui vend des billets d’avion, le comparateur de vols propose les offres de divers prestataires de services et de biens.

Les mentions de comparaison impliquent des critères de classement des offres assortis d’une définition. Il faut indiquer le contenu du tarif proposé et les frais liés.

Il faut spécifier le type de relation contractuelle ou d’actionnariat entre le comparateur de vol et les agences de voyage de référence ainsi que le type de rémunération possible.

Il faut intégrer la variation des garanties commerciales suivant les produits en comparaison. Il faut souligner  le nombre de sites références et le coté exhaustif des offres comparées.

Enfin, il convient d’afficher la méthode d’actualisation et la périodicité des offres comparées. Il ne faut pas oublier les détails sur les frais de dossier, les frais de gestion, les frais de réservation, d’annulation, les taxes et les commissions.

Retrouvez d’autres infos ici.  

Crédit Photo : start.lesechos.fr & demarchesadministratives.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.