Beit Ed Dine ou Beiteddine est une destination à ne pas rater lors d’un séjour au pays du Cèdre. Je vous livre quelques endroits incontournables de cette localité unique qui convient aux petits budgets.

Le Palais de Beit Ed Dine

Terminé au 19ème siècle, le Palais de Beiteddine a vu les premiers travaux débuter en 1788 pour aboutir en 1818. A la base, c’est le lieu de résidence de l’Emir Chebab II jusqu’en 1840.

Lors de l’ère ottomane, l’administration du Mont-Liban siège au cœur du Palais. Durant la première guerre mondiale, le Palais est au service de l’administration sous mandat français.

Devenu monument historique en 1943, le Palais est actuellement la résidence d’été du président de la République Libanaise.

L’architecture du Palais de Beiteddine

D’inspiration majoritairement libanaise, l’édifice comprend trois sections majeures. La première section est représentée par la vaste cour du Midan.

L’ancien usage revient aux cavaliers de l’Emir. Côté Nord, le Madafa borde la cour. Il s’agit d’un bâtiment tout en longueur anciennement consacré à l’hébergement des hôtes.

La seconde section nommée Dar El Wousta accueille de magnifiques salles de réception décorées de marbre et de bois sculpté. La troisième section est située à l’entrée de la cour centrale.

Elle abrite le harem, la cuisine ainsi que les bains. Le palais intègre également un musée et devient occasionnellement un lieu de festival.

Le déroulement du Festival de Beiteddine

Il se tieny annuellement durant les mois de juillet et d’août. Depuis 1984, il permet de profiter des talents de musiciens et de chanteurs de toute la planète.

Cela concerne des concerts de musique classique du jazz, de l’opéra, des musiques du monde. Il faut ajouter les fabuleux spectacles  de danse.

Les alentours de Beiteddine

Le village de Deir El Kamar est établi à quelques encablures du Palais. Lors d’une randonnée, il est possible d’arpenter les ruelles aux sublimes demeures traditionnelles en pierre.

Ne manquez pas les églises byzantines et les thermes romains. Au centre du village, un site archéologique possède plusieurs vestiges romano-byzantins ainsi qu’un monastère.

Cette région du Chouf est préservée malgré les conflits qui ont fait trembler le Liban.

Un circuit à créer via un guide

En fait, aucun parcours n’est balisé pour découvrir les alentours de Beiteddine. Il est possible de composer son propre sentier si les lieux ne sont pas inconnus.

Autrement, il vaut mieux opter pour l’accompagnement d’un guide. En effet, la chaîne de montagnes du Liban vaut le coup d’œil avec des paysages époustouflants qui témoignent d’un passé glorieux et chaotique. Les prises de vues proposent des clichés inoubliables. Retrouvez plus de sites ici. 

Crédit Photo : lebtivity.com & libnanews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.