Ronda figure parmi les plus anciennes villes du pays. Je vous propose de découvrir une ville au riche passé historique pour peu de frais.

La petite histoire de  Ronda

A l’origine, Ronda est le refuge de bandits andalous légendaires. La ville est située à une heure du littoral.

La ville est divisée en deux par le biais d’un ravin très profond. Les toutes premières arènes espagnoles font l’objet d’une inauguration en 1785.

En fait, Ronda comprend la plus ancienne arène de taureaux à travers le monde. Les règles spécifiques de la corrida sont édictées par Pedro Romero dans la ville de Ronda.

A une époque lointaine, la construction de Ronda est effectuée à même un promontoire rocheux.

Les monuments phares de Ronda

Un pont permet de relier les deux parties de la ville. Il s’agit du Puente Nuevo qui remonte au 18ème siècle.

Ce pont suspendu culmine à 100 mètres de haut. Pour rejoindre le pont, il faut monter à travers les ruelles du centre-ville.

Par ailleurs, les restaurants qui surplombent le ravin proposent des terrasses cachées incroyables. Le pont enjambe la gorge du Tajo d’une profondeur de 160 mètres.

Le pont offre un panorama à 360 degrés sur la province environnante de Ronda.

Les autres attraits de Ronda

Ronda recèle une bâtisse de style arabe et un petit musée en son cœur. Il s’agit du palais de Mondragon.

Quant à la Plazza de Toros, elle symbolise l’instauration des premières arènes d’Espagne. La Fête de la Tauromachie de Ronda correspond à la Grande Feria qui se déroule chaque mois de septembre.

Par ailleurs, l’ancien hôtel de ville de Ronda abrite Un Parador de Turismo. Situé à proximité du pont, il surplombe majestueusement l’immense canyon.

Les visites à privilégier à Ronda

La plupart des sites sont sis à la Ciudad de Ronda ou vieille ville. Cet admirable village blanc a connu les moments d’inspiration de l’écrivain Ernest Hemingway.

Les autres lieux concernent la maison du Roi Maure,  Le Palais du Marquis de Salvatierra. Ne manquez pas le musée Lara et le musée Joaquin Peinado.

Les bains arabes offrent des instants de détente inégalés.

Les arènes de Ronda

Les arènes de la ville comprennent une enceinte dédiée à la corrida. Deux étages de galerie peuvent accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs.

Les matadors les plus célèbres sont Romero et Ordonez. Le billet d’entrée permet de visiter le Museo Taurino.

Les aficionados comme Orson Welles et Ernest Hemingway demeurent éternellement à Ronda. Leurs cendres sont conservées dans la ville.

Découvrez d’autres destinations ici.  

Crédit Photo : alibabuy.com & andalousie.style

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.