Cette plateforme initiée en 2018 s’adresse aux baroudeuses en solo, hébergées par des femmes. Je vous dévoile les facettes du site de couchsurfing pour un séjour sans tracas.

Les propositions de la Voyageuse

Elle revendique 1 750 hôtes ou hôtesses réparties sur la planète. Le site dispose de profils vérifiés via un système humain et automatisé.

En outre, des entretiens téléphoniques garantissent les intentions et le profil de l’hôte. Le suivi des échanges est assuré pour toute annulation de dernière minute afin de rechercher des solutions adaptées.

La recherche de l’hôte revient à la baroudeuse qui compare les profils afin d’arrêter son choix.

Un voyage autorisé avec un enfant

La plateforme peut aussi permettre le voyage avec un enfant. Il doit avoir moins de 12 ans.

De plus, La Voyageuse a vu le jour pour élargir l’horizon des femmes qui veulent voyager en solo. Souvent, les femmes appréhendent le comportement des hôtes avec des membres masculins.

Par ailleurs, la plupart des femmes inscrites sur la plateforme sont des adeptes de l’émancipation de la femme à l’aide du voyage.

Les limites de la plateforme

Les hommes ne peuvent pas adhérer à la plateforme. Toutefois, une hôte qui peut accueillir un homme peut poster son offre sur la plateforme.

Par ailleurs, une femme qui veut voyager accompagnée n’est pas autorisée car le site s’adresse à la voyageuse solitaire. En effet, la majorité des hôtes ne peuvent héberger qu’une seule voyageuse à la fois.

Le tarif proposé

Le prix pour un Pass est 119 € pour l’envoi illimité de requêtes valable une année. En parallèle, le tarif est de 49 € pour une durée de 3 mois.

La Voyageuse travaille afin de disposer d’un développement à l’international. Pour l’heure, la platerforme connait un succès d’estime dans les pays francophones.

C’est l’occasion de faire des explorations inédites en France et en Europe.

Une autre alternative avec d’autres sites pour femmes

Pour sa part, Haot A Sister est un groupe Facebook. Fondé en mai 2019, il fonctionne sur un principe similaire à La Voyageuse.

Actif seulement sur Facebook, les adhérentes au nombre de 118 000 sont situées aux Etats Unis. Néanmoins, l’absence de site est un réel souci pour les échanges et la visualisation des profils.

De plus, l’accès au profil est libre sur Facebook. Quant à 5 W ou Women Welcome Women Worldwide, il s’agit d’une firme à but non lucratif.

C’est une plateforme gratuite pour l’hôte et la Voyageuse. L’objectif est l’augmentation des membres de la communauté.

Retrouvez plus d’idées ici

Crédit Photo : pratique.fr & francebleu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.