La Voie De La Liberté témoigne de la libération de la France lors de la Seconde Guerre Mondiale. Je vous invite à travers un itinéraire parsemé de lieux symboliques devenus légendaires.

A propos de la Voie de la Liberté

Cette route rend hommage à la libération de trois pays. Il s’agit de la France, de la Belgique et du Luxembourg.

La Voie de la Liberté est une idée du commandant Guy de la Vasselais. Il s’agit du Chef de la Mission militaire française de la liaison tactique près de la 3ème Armée Américaine du fameux général Patton.

Le commandant a été décoré de plusieurs médailles au cours de la Libération.

Les débuts de la Voie de la Liberté

Dès 1946, Guy de la Vasselais veut initier une Voie de la Liberté en mémoire aux sacrifices des soldats de la 3ème Armée qui se sont battus pour sortir l’Europe des griffes de l’assaillant.

La Voie de la Liberté retrace le parcours des Alliés et de l’Armée Française. A l’époque, l’objectif revient à libérer en partie la France et le Benelux.

Elle englobe les plages normandes pour atteindre la Belgique. Son autre appellation est la Voie Patton.

Pour rappel, Patton dirige la 3ème armée américaine via l’opération « Cobra ». Cette opération stratégique passe par une percée en Normandie.

Elle termine son avance en mai 1945 au cœur de la Tchécoslovaquie. Le but est d’établir la jonction avec l’avant-garde des troupes soviétiques.

L’itinéraire emprunté pour le road trip

Le road trip permet de démarrer à Cherbourg pour rejoindre Sainte-Mère-Eglise puis Utah Beach. Ensuite, Saint Lô aboutit à Saint-Malo, Chateaubriant, Angers et le Mans.

Par ailleurs, l’avancée concerne également Chartres, Provins, Reims. Le trajet se termine par les villes de Verdun, Metz, Luxembourg et Bastogne.

Les portions de la Voie de la Liberté

Quatre rectangles de couleurs sont les marqueurs symboliques des quatre portions de la Voie de la Liberté. En effet, les Etats-Unis sont composés par 48 états en 1944.

Chaque borne reprend les 48 états sous forme d’étoiles. Les bornes respectives sont Sainte-Mère-Eglise / Cherbourg, Sainte-Mère-Eglise /Avranches.

Les deux dernières bornes sont illustrées par Avranches / Metz et Metz / Luxembourg / Bastogne. Quant à la flamme centrale, elle évoque le flambeau de la Liberté sortant de la mer.

Elle s’inspire de la flamme célèbre de la Statue de la Liberté.

Les monuments phares du parcours

Ne manquez pas les remparts de Saint-Malo, la cathédrale de Chartres, la forêt de Fontainebleau. Il faut ajouter les vignobles de Reims, la ville du Luxembourg, la côte d’Emeraude bretonne.

La ville belge de Bastogne est un endroit calme et attrayant. Neuf sites classés par l’UNESCO sont disponibles.

Retrouvez d’autres inspirations ici.   

Crédit Photo : fr.wikipedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.