Un voyage international n’est pas nécessairement budgétivore. Je vous propose les pistes à étudier.

Les choix à faire en termes de destination

Hormis le coût du billet d’avion, la destination est primordiale. En matière de destination, le Japon ou la Corée sont les pays les plus onéreux.

Il est préférable d’opter pour l’Asie du Sud Est ainsi que l’Asie du Sud. Un budget traveling qui traite du classement des pays abordables ciblent un budget journalier de 25 à 30 dollars canadiens, à titre de référence.

Ces pays incluent le Vietnam, le Laos, le Cambodge, l’Inde et le Népal pour moins de 25 dollars canadiens par jour. A raison de 30 dollars canadien au quotidien, il faut citer l’Indonésie, la Thaïlande, la Malaisie, Myanmar, Bangladesh.

Il faut aussi noter le Sri Lanka, la Mongolie, l’Ouzbekistan, le Pakistan ou l’Iran.

Le type d’hébergement à privilégier

Ceux qui projettent de voyager en solo doivent sélectionner les hostels à petit prix. En duo ou à plusieurs, les Airbnb constituent une bonne alternative.

Il faut toujours calculer le coût par personne pour faciliter les comparaisons. Les hostels peuvent osciller entre 5 dollars la nuit et atteindre 300 dollars.

Les tarifs sont très variables. Ciblez les packs.

En effet, ils ouvrent souvent droit à une combinaison billet d’avion et hébergement tout compris pour 3 semaines, à un tarif de 800 dollars. Il est préférable de bien préparer l’itinéraire et de réserver dans les hôtels bon marché environnants.

Parfois, les périodes creuses permettent de profiter de nuitées gratuites, notamment en Inde ou en Chine.

Si toute fois vous souhaitez voyager dans l’Asie de l’Est, voici quelques conseils utile à connaître avant votre départ.

Quelles sont les formalités à accomplir pour obtenir un visa en Chine ?

Un voyage en Asie notamment en Chine vous ouvre droit à une destination touristique avec d’éventuelles opportunités d’affaires. Mais pour profiter de votre séjour, il est indispensable de disposer d’un Visa pour une durée déterminée. Sans cela, vous ne pouvez apprécier ni découvrir le territoire, car votre séjour se limitera à un délai relativement court.

En suivant les conseils qui s’en suivent, vous disposez d’une information complète sur les procédures à réaliser. Quel type de Visa vous convient ? Quels sont les documents exigés avant de choisir son centre de visa pour la Chine ?

Dans quel cas un visa est-il indispensable ?

Sauf pour des cas exceptionnels, séjourner en Chine nécessite un visa. En tant que simple touriste, les autorités vous exigeront un visa de tourisme reconnu sous l’initial (L) limité à une durée d’un mois. Pour visiter les membres de votre famille, domiciliée en Chine, un visa de type (Q) vous sera délivré. Si vous vous rendez dans ce pays en visite d’affaires, vous disposez d’un visa valide pour une période de 6 mois. Contrairement au visa de travail (Z) ou d’étude (X), ce visa (fou M) destiné aux professionnels est octroyé sous invitation uniquement.

Quel document fournir ?

Il vous est possible de demander un Visa pour séjourner en Chine en fournissant les dossiers suivants :

  • Un passeport doté de deux pages vierges valides pour au moins 6 mois ;
  • Un formulaire à imprimer en ligne ;
  • Une photo d’identité récente à transmettre au centre de visa ;
  • Un billet d’avion aller-retour pour le voyage en Chine ;
  • Une lettre d’invitation ou une réservation d’hôtel pour les votre séjour ;
  • Un certificat de travail ou une attestation d’études ;
  • Une attestation confirmant la souscription d’une assurance voyage.

Les cas où le Visa n’est pas requis

Certains ressortissants de pays étrangers n’ont pas besoin de fournir un Visa pour une période de 72 heures. Cette possibilité est limitée à un séjour touristique et est soumise à la présentation d’un billet d’avion en destination des États à proximité.
Toutefois, les agences touristiques régulièrement établies à Hainan peuvent organiser une visite touristique pour une période de 15 jours. Ce court séjour dans cette province asiatique ne nécessitera donc pas un Visa formel. Il est à noter que vous pouvez visiter Hong Kong pour une période de 3 mois sans avoir un Visa. Cette exception ne s’applique pas aux étudiants ou aux travailleurs. Ceux-ci doivent en effet détenir un papier régulier tout au long de leur période de résidence en Chine.

Les autres aspects à considérer

Au niveau de la nourriture,  l’Asie offre une infinité de solutions. Dans les pays asiatiques, le street food constitue un mode de restauration bon marché et délicieux.

De plus, cette pratique est présente de nombreux quartiers populaires voire dans de grands marchés. Il faut toutefois prêter attention à l’hygiène et se renseigner auprès des autochtones pour dénicher les meilleures adresses.

Souvent, les maisons d’hôtes modestes proposent également un service demi-pension. En mangeant comme les locaux, le budget nourriture demeure maîtrisé.

En outre, les activités comme les visites de monuments comprennent deux tarifs locaux et touristes. Renseignez-vous sur les tarifs touristes parfois exorbitants. Sinon, de nombreux temples demeurent gratuits.

Fuyez les night-clubs, de vrais pièges à touristes, à moins d’espacer la fréquentation. Enfin, le déplacement peut être pratiqué avec les transports en commun existants.

Préférez les navettes et les bus pour les trajets aéroport-centre ville. S’il s’agit de trajets longue-distance, limitez les correspondances.

Retrouvez d’autres astuces ici.  

Crédit Photo : vacancesbleues.fr & absolu-voyages.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.