Je vous invite à découvrir le col de la Furka pour un road trip bien musclé. Le road trip peut être pratiqué en moto ou à bord d’une petite voiture citadine ou sportive.

Le col de la Furka pour les amateurs

La route est présente depuis 1866. Elle sert à relier la vallée du Rhône et la ville d’Andermatt.

Il s’agit du 4ème col routier des Alpes Suisses à plus de 2 429 mètres d’altitude. Cette vaste route entièrement bitumée connait plusieurs passages raides et très sinueux.

C’est la route empruntée par James Bond au cours de « Goldfinger ».

Le parcours en road trip à bord d’une moto

Les motards peuvent imiter le célèbre espion britannique. Ils vont apprécier les paysages envoûtants qui dévoilent le sommet du Galenstock à 3 583 mètres de haie.

Actuellement, la fréquentation annuelle du col de la Furka atteint une moyenne de 25 000 personnes l’année.

En passant par le versant ouest, le glacier du Rhône est proche d’environ 100 mètres.           Ce glacier est la source du fleuve au nom similaire.

Le jeune Rhône coule jusqu’à la Méditerranée. Situé sur l’autre versant, la Furkareuss rejoint la Mer du Nord.

Le col de la Furka est situé entre les Alpes uranaises et les Alpes lépontines au creux du massif de Saint-Gothard. Le col signale la ligne de partage des eaux européennes.

Le col de la Furka est accessible entre le canton d’Erne, du Valais et l’Uri.

Un road trip en petite citadine

Il faut opter pour une citadine qui affronte les routes helvètes en pleine montagne. Il faut passe une nuit dans un hôtel au bord du lac de Thoune & Brienz.

Il faut passer par une route serpentant parmi de nombreux barrages. Parfois, le temps nuageux procure une atmosphère de film d’horreur, l’espace d’un instant.

L’épopée progresse vers le Col du Grimsel. La route descend en sinuant vers le Furka Pass. En contrebas, il est conseillé de faire un arrêt au petit village de Gletsch pour admirer la charmante église locale.

En montant de nouveau plus haut, la route mène vers l’hôtel Belvédère. Il s’agit d’un hôtel au cœur de la route qui rappelle les films de Wes Anderson.

Les conseils pratiques

Une voiture nécessite une vignette autoroutière pour avoir le droit de rouler. La Suisse ne possède pas de péage.

Les parkings sont payants en montagne. Il faut penser à faire de la petite monnaie.

Il convient de prêter attention aux limitations de vitesse successives en partant de 60, 80, 100 à 120 km/h. Il est possible de louer une petite voiture dès l’arrivée à Genève.

Cela  évite de payer la vignette autoroutière car elle est incluse dans la formule de location. Retrouvez d’autres destinations ici.

Crédit Photo : swissinfo.ch & 24heures.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.