S’il fallait localiser le paradis des cyclistes, on devrait probablement le chercher le long d’un canal. Quasiment plates, presque toujours ombragées, les voies vertes qui longent les canaux sont réservées aux piétons et véhicules non motorisés. Elles sont donc parfaites pour de paisibles balades entre amis ou en famille.

En France, les canaux ont été réalisés pour la plupart entre le 17ème et le 19ème siècle. Prévus pour le transport des marchandises avant l’avènement des voies de chemin de fer et des routes, les canaux sont aujourd’hui dédiés au tourisme fluvial et aux amateurs de vélo.

10 idées de sortie le long d’un canal

Si vous cherchez à nourrir vos weekends à vélo, nous vous proposons alors 10 idées de sortie le long d’un canal, « plates » et donc faciles pour vos mollets mais « riches » en paysages pour vos yeux :

– Le canal latéral à la Loire depuis Nevers : D’une longueur de 23 kilomètres, le parcours à vélo débute à la gare de Nevers. Peu difficile, le paysage défilera pendant 1h30 à 2 heures le long des eaux de la Loire.

– Le canal du Nivernais : Très fréquenté par les plaisanciers, ce séduisant canal traverse vignes et villages de charme entre Auxerre et Decize, avec pour clou du spectacle le tronçon de Chaumot à Châtillon-en-Bazois et son échelle d’écluses. Le chemin de halage est bien entretenu et sécurisé. D’une longueur de 180 kilomètres, il vous faudra 4 à 5 jours pour le parcourir.

– Le canal entre d’Ille-de-Rance Évran et Montreuil : D’une longueur de 34 kilomètres, la bicyclette flâne sur la voie verte entre Évran et Montreuil-sur-Ille. À Hédé-Bazouges, onze écluses resserrées sur 2 km permettent le franchissement fluvial d’un dénivelé de 27 mètres. Il vous faudra environ 2 à 3 heures pour pédaler tranquillement au bord de ce canal peu difficile.

– Le canal de la Robine : Bien aménagé dès le centre-ville de Narbonne, la voie verte du canal de la Robine vous mène à la mer sur une piste de terre en pleine nature. Peu ombragé, ce canal de 22 kilomètres est un paradis pour les amateurs d’oiseaux. En une ou deux heures, votre balade pourra aussi se prolonger vers le Canal du Midi, depuis Narbonne.

– Le canal du Berry : De Montluçon à Vallon-en-Sully, cette voie verte est un petit paradis pour les familles (revêtement de qualité, balisage sans faille, aucune déclivité, aires de pique-nique aménagées) pour découvrir les maisons éclusières. À mi-parcours (20 kilomètres), une petite halte pédagogique peut s’imposer pour visiter le musée du Canal de Berry.

– Le canal de la Marne : Au départ de Gondrexange, la véloroute du canal de la Marne au Rhin, qui mène jusqu’à Strasbourg, est une voie dédiée aux cyclistes de 83 kilomètres, elle exigera 4 heures d’efforts avec des tronçons ouverts au trafic automobile en Moselle.

– La rigole d’Hilvern : Ce modeste canal (1,20 m de profondeur) affiche sur 60 km un dénivelé constant de 0,027 millimètre par mètre, idéal pour les enfants. D’une longueur de 42 kilomètres, cette voie verte relie le Canal de Nantes à Brest en deux heures.

– Le canal de Briare : Cet itinéraire entièrement sur chemin de halage (57 kilomètres, 3 heures) de Montargis à Briare réjouira les amateurs de navigation fluviale pour un parcours délicieusement champêtre à programmer par temps sec.

– Le canal entre Champagne et Bourgogne : De Saint-Dizier à Langres, une voie verte quasi continue chemine le long du canal entre Champagne et Bourgogne (130 kilomètres) qui épouse pour le meilleur les tours et détours de la Marne. Les cyclistes suivent la vallée sinueuse encadrée de vallons verdoyants en croisant Joinville, le village médiéval de Vignory, les sites métallurgiques qui annoncent Chaumont et son spectaculaire viaduc avant d’atteindre Lan grès et ses remparts.

Et enfin … l’itinéraire le plus long

– Le canal de Nantes à Brest : 360 km de chemins de halage, 238 écluses, et une plongée dans le kreizbreizh, le cœur de la Bretagne. Loin de la frénésie touristique de la côte, suivre le canal de Nantes à Brest par la voie verte La Vélodyssée permet de profiter, au calme, sur de larges voies de gravillons ou de terre, des richesses paysagères et patrimoniales : cités historiques de Malestroit, Josselin et Rohan, château de la Groulais à Blain, lac de Guerlédan… Le suivre dans son entièreté exigera 8 à 10 jours d’efforts, relatifs néanmoins puisque son dénivelé est peu prononcé.

Vous l’aurez compris, une balade à vélo le long d’un canal est un bon moyen de s’éloigner des voitures pendant quelques heures ou quelques jours. Vous vous reconnecterez avec la nature, en mode « slow », y compris pour vos mollets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.