Contrairement aux idées reçues, le Japon permet la pratique du couchsurfing. Je vous propose les apports d’un séjour chez l’habitant au pays du soleil levant.

Les coutumes japonaises en question

Il faut passer par une petite mise au point à propos du Japon. La société nipponne obéit à des codes sociaux très précis.

En effet, les japonais reçoivent rarement des inconnus chez eux. C’est le cas pour des amis proches.

Ainsi, il ne faut pas tenter l’aventure sans passer par une application Couchsurfing en précisant la destination Japon.

La marche à suivre pour réussir

Il faut télécharger l’application Couchsurfing et créer un compte personnel. Cette inscription gratuite ouvre droit aux recherches d’hôtes dans des villes précises, à des dates bien déterminées.

Il faut effectuer de nombreuses demandes auprès des hôtes de l’application. Evitez les simples messages considérés comme peu conviviaux.

Appliquez-vous en écrivant beaucoup de détails concernant votre présentation. Il faut employer un ton à la fois sympa et fun pour séduire les hôtes potentiels.

Le mieux est d’adresser les demandes une semaine au moins avant de rejoindre la ville japonaise qui admet le couchsurfing.

Les cas de la ville de Kyoto

Il faut se rendre à Kyoto lors du Gion Matsuri. C’est un festival très fréquenté qui se déroule en juillet.

L’évènement attire de nombreux touristes. Kyoto adopte une ambiance festive avec des rues très animées, des sifflets traditionnels ainsi que la présence de stands de vente de nourriture.

Le comportement des hôtes japonais

Les hôtes parlent en anglais. Ils accueillent les visiteurs avec un repas de bienvenue.

Il ne faut jamais refuser sous peine de les offusquer. Il faut les remercier plusieurs fois de suite à la façon japonaise.

Ils discutent un peu et font les présentations, y compris celles des animaux de compagnie. Les hôtes japonais aménagent le lieu d’accueil et la chambre à coucher avec beaucoup de soin.

Les autres particularités des hôtes japonais

Bienveillants et empathiques, les hôtes japonais ont à cœur de satisfaire les visiteurs. Le logement est gratuit et les visiteurs ne dépensent que pour le repas de midi, les transports et les visites.

De plus, les hôtes procurent des bons plans pour visiter des sites inédits. A Kyoto, les Konbini permettent de déguster un café latte et de délicieux gâteaux.

Il est possible d’admirer la pêche au cormoran dans la rivière d’Arashiyama. Le Gion Matsuri est l’occasion de boire des bières, de se gaver de glaces.

Le festival accueille des chars pour une fastueuse période. Les Chars ou Mikoshi constituent les vedettes du moment.

En tout cas, la générosité est naturelle au Japon. Il faut en tenir compte pour un séjour en mode couchsurfing.

Retrouvez d’autres conseils ici.

Crédit Photo : gobackpacking.com & wediditourway.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.